La crise politique n’empêche pas le tourisme

Reproduit du site  Thailande-FR que nous vous recommendons.
Alors que les manifestations se déroulaient de manière plutôt pacifique à Bangkok  ces derniers jours, deux explosions sont venues perturber le mouvement.

En l’espace de trois jours, la situation est en effet devenue plus tendue, bien que le reste du pays soit toujours épargné de tout conflit.

Certains hésitent à annuler leurs prochaines visites en Thaïlande.

Les inquiétudes commencent à se faire sentir suite aux récentes explosions de grenades contre les opposants au gouvernement, allant même jusqu’à pousser certains à annuler leurs vacances en Thaïlande. Ce qu’il faut savoir, c’est que la Thaïlande ne se résume pas qu’à Bangkok uniquement.

Les perspectives du tourisme dans les principales destinations hors Bangkok, telles que Phuket et Chiang Mai, restent très satisfaisantes même si l’impasse politique actuelle a une influence perceptible à Bangkok, selon un article publié ce matin dans le Bangkok Post

Or, les opposants au gouvernement (une coalition assez disparates de mouvements qui se rejoignent pour demander la démission du Premier ministre), qui ont pris d’assaut certains lieux de la capitale ne sont pas déployés dans le reste du pays.

En se tenant à l’écart de ces lieux de rassemblement, il n’y a donc aucun risque pour les voyageurs. Le site du ministère des affaires étrangères répertorie d’ailleurs les lieux occupés par les manifestants qui sont donc à éviter.

Si vous comptez visiter le reste de la Thaïlande, aucun problème ! Tous les lieux touristiques –ou non d’ailleurs- sont coupés de ce climat de tensions. A peine sortis de Bangkok, on en oublie déjà qu’il y a une crise politique dans le pays. Il faut savoir que la Thaïlande vit énormément du tourisme, et ce n’est donc nullement dans l’intérêt du pays de perdre des points sur cet aspect économique.

Les aéroports ne sont pas ciblés par les manifestants

Aucun blocage des aéroports de Bangkok, ou des provinces, n’a d’ailleurs été prévu, vous pourrez donc arriver et repartir sans aucun souci. Il est tout de même préférable de prévoir une marge un peu plus large pour se rendre aux aéroports de Bangkok à cause des embouteillages causés par le blocage de certains axes de la ville.

Il est d’ailleurs très facile de voyager en Thaïlande, qui est l’un des pays d’Asie attirant le plus de touristes. Si vous prévoyez de suivre les sentiers battus lors de votre voyage, vous ne rencontrerez aucun problème. Vous n’aurez même pas besoin de chercher par vous-même comment aller d’un endroit à l’autre. Des agences de tourisme regorgent dans les quartiers touristiques pour vous proposer des transferts d’un lieu à un autre. Attention toutefois aux arnaques comme il en existe partout.

Pour les routards qui préféreraient s’éloigner des sites touristiques, c’est aussi facile, car les réseaux de transports sont plutôt bien développés. Que ce soit en train, bus ou taxi, vous pourrez vous rendre à peu près partout où vous le souhaitez, et ce, sans danger.

Les derniers chiffres du tourisme se veulent d’ailleurs très rassurants puisque le royaume a enregistré son record en 2013 grâce aux 26,7 millions de visiteurs qui se sont rendus en Thaïlande. Preuve que malgré la situation actuelle difficile, le royaume continue d’attirer de plus en plus de voyageurs.
En savoir plus sur http://www.thailande-fr.com/actu/27974-la-crise-politique-nempeche-pas-le-tourisme